VIOLENCE ET MALTRAITANCE A L'ENCONTRE DES FEMMES : ROLE ET MISSION DU PROFESSIONNEL DE SANTE

mercredi 15 juillet 2020 mardi 03 novembre 2020
5
(1 avis)
Je m'inscris

VIOLENCE ET MALTRAITANCE A L'ENCONTRE DES FEMMES : ROLE ET MISSION DU PROFESSIONNEL DE SANTE

Du mercredi 15 juillet 2020 au mardi 03 novembre 2020
E-learning
  • DPC
7 heures
  • Chirurgien-dentiste - Chirurgie dentaire
  • Infirmier
  • Médecin - Médecine générale
Voir plusVoir moins
5
(1 avis)

Objectifs de la formation

  • Connaître le contexte sociétal et réglementaire autour de la violence, plus particulièrement celle faite aux femmes
  • Appréhender la spécificité de chaque situation de violence pour accompagner la victime de façon adaptée et respectueuse
  • Sensibiliser le professionnel aux différentes stratégies de l’agresseur et à leurs impacts psycho traumatiques pour adapter son action auprès des victimes et leurs proches
  • Être en capacité de détecter les traumatismes pour orienter vers les professionnels et structures adaptés (médical, judiciaire, social, psychologique)
  • Connaître les conditions du signalement et proposer des recommandations pratiques aux professionnels confrontés à une situation ou à une suspicion de violences.
  • Savoir établir un dialogue qui permette de sortir de l'isolement de la violence

Résumé pédagogique

vie (conjoint, concubin, pacsé ou « ex » dans les trois catégories) dont 130 femmes, soit environ une tous les 2 jours.

Programme détaillé

En France, au cours de l’année 2017, 151 personnes sont décédées, victimes de leur partenaire ou ex-partenaire de vie (conjoint, concubin, pacsé ou « ex » dans les trois catégories) dont 130 femmes, soit environ une tous les 2 jours.

En moyenne, le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui au cours d’une année sont victimes de violences physique et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire intime, est estimé à 225 000 femmes. Aussi, le président de la République a déclaré l’égalité entre les femmes et les hommes "Grande Cause du Quinquennat".

Pour 2018, la priorité a été donnée à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, au regard de l’enjeu vital qu’elle représente. De nombreuses mesures d’aide et de signalement ont été mise en place (Un Secrétariat d’État en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes rattaché au Premier ministre, des Lois, un numéro vert, des campagnes d’information, un réseau déconcentré implanté sur l’ensemble du territoire et en Outre-mer permet de mener des actions au plus proche du terrain…).

La violence est présente et peut se manifester dans toutes circonstances : dans les transports, dans la sphère professionnelle ou privé, dans le milieu scolaire. Ce peut être des mutilations génitales, des viols ou des tentatives (estimation de 84 000 femmes par an), de la violence psychologique, de l’emprise. Les victimes ne portent pas toujours plaintes, et celles-ci n’aboutissent pas toujours. Mais les séquelles sont bien présentes et peuvent être irréversibles. Le rôle des professionnelles de santé, travailleurs du secteur social et médico-social est déterminant pour aider les femmes victimes de violence.

Chacun doit apporter à la victime une solution dans son domaine de compétence.
Cette formation permettra de connaître le contexte, les actions gouvernementales mises en place et les réseaux disponibles pour venir en aide ou déclarer un évènement. Y seront balayés les principaux types de violences, leur caractéristiques, leur impact et surtout comment les repérer, même en l’absence de plainte de la victime.

Il existe des signes cliniques et psychologique à prendre en compte, mais il faut aussi appréhender tout le contexte, social, environnemental parfois culturel avant d’agir. Une approche éthique est nécessaire, une écoute bienveillante et non jugeante et un accompagnement de la victime et de ses proches vers la solution qui lui convient.

Ainsi chacun des stagiaires, selon son rôle ou sa fonction, saura intervenir ou orienter avec tact et mesure afin d’éviter des drames humains et permettre la mise hors de danger des personnes blessées.


VIRGINIE B. Infirmier
Il y a 61 jours
A participé à la session du vendredi 01 mai 2020 à
5

Très enrichissant

Financement disponibles pour cette formation:

  • DPC

Tarif ou montant indicatif de prise en charge financeur

665 €
* sous réserve de prise en charge

Organisme

Besoin d’aide ?

...

Nos équipes sont à votre disposition de 9h à 18h pour répondre à toutes vos questions

04 84 89 43 37